L’aide précieuse des ergothérapeutes

Congrès de l’UNAEE 2019 – 13e édition – Touraine (union nationale des associations d’étudiants en ergothérapie)
octobre 22, 2019

Comment définir l’ergothérapie ?

L’ergothérapie est une profession paramédicale du champ sanitaire et social. C’est une profession de santé qui favorise l’autonomie du patient en travaillant sur trois axes :

la rééducation motrice/cognitive,

le réaménagement de l’environnement,

et la réinsertion sociale et professionnelle.

Le rôle de l’ergothérapeute est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manières sécurisée, autonome et efficace.

Il a pour objectif de prévenir, réduire ou supprimer les situations de handicap (physique, cognitif, psychique) et d’améliorer la qualité de vie, en tenant compte des habitudes de vie et de l’environnement des personnes.

En quoi l’ergothérapie peut nous aider ?

L’ergothérapeute examine, quel que soit l’âge, les retentissements physiques (moteurs et sensoriels), psychiques, mentaux et cognitifs d’un accident, d’une maladie ou de l’avancée en âge, mais il se penche également sur l’intéraction avec les facteurs environnementaux et personnels qui influencent la capacité de participation sociale.

Le but est d’aider à vivre le plus normalement possible. La participation des ergothérapeutes permettrait un maintien à domicile plus long avec une meilleure qualité de vie en partenariat avec la famille et l’équipe soignante.

L’ergothérapeute participe également :

– à des actions de prévention afin notamment de sensibiliser les personnes sur l’hygiène de vie et de limiter les risques de tensions musculo-squelettiques dans le quotidien ;

– à des actions de formation auprès d’autres professionnels de santé ou aidants familiaux.

Comment procède l’ergothérapeute ?

Dans le cadre du retour et du maintien à domicile, l’intervention de l’ergothérapeute se déroule en plusieurs phases

évaluation de la situation (écoute, visite et prise d’informations);

– conseil (rééducation, aménagements, outils, aides animalières, assistances technologiques);

compte rendu (expliquant et justifiant les choix lors des demandes de financement auprès des différents organismes).

L’ergothérapeute définit un véritable plan d’aide individualisé, visant la compensation des situations de handicap dans le respect des habitudes de vie de la personne et de son projet personnel.

Quel lien avec les autres professionnels de santé ?

L’ergothérapeute propose un savoir-faire spécifique complémentaire de la prise en charge médicale.

Le financement d’une prestation d’ergothérapie …

En France, l’ergothérapie n’est pas à ce jour une profession conventionnée avec l’Assurance Maladie. Les actes d’ergothérapie n’étant pas nomenclaturés, donc non remboursés par la Sécurité sociale, la tarification dans chaque cabinet est libre, sous le principe de la loi de libre concurrence.

Les prestations de l’ergothérapeute ne sont donc pas remboursées mais divers financements existent sous condition d’acception du dossier de demande de financement auprès d’organismes tiers. Attention, toute demande de financement doit être justifiée par une prescription médicale.

Limites de leur travail

Certains d’entre-nous pourrons regretter que la mission des ergothérapeutes n’aillent pas plus loin : la dimension économique (le budget du client), les contraintes techniques du bâtiment (comme la hauteur d’évacuation empêchant une douche ras de sol), le suivi après la démarche initiale, ne sont généralement pas inclus dans la prestation de l’ergothérapeute.

Leur travail d’accompagnement est essentiel et déjà vaste. Pour autant, cela ne doit pas nous empêcher d’attirer leur attention sur des points qui peuvent sortir, d’ordinaire, de leurs prérogatives …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rappelez-moi !
+
Rappelez moi!